Menu

“Pour écrire sur l’Amérique, il faut écrire comme les Américains”. Sic Joël Dicker.

2013/07/18 - Discussioni, Letteratura di: MG Colombo
“Pour écrire sur l’Amérique, il faut écrire comme les Américains”. Sic Joël Dicker.

Par Joël Dicker

la verite

La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert

Roman, 670 pages. Editions de Fallois / Age d’Homme

Tentative d’implanter des personnages français en Amérique : échec absolu.

Ça ne fonctionne pas. Je me pose alors la question de savoir pourquoi l’Amérique ?

Pour les Américains. L’Amérique m’inspire. J’y ai passé beaucoup de temps, j’y ai beaucoup voyagé, j’y ai beaucoup réfléchi, j’y ai beaucoup rêvé.

J’appartiens à une génération qui a été marquée, peut-être sans le savoir, par les attentats du 11 septembre.

Pas par l’attentat en lui-même mais par ses conséquences. Le monde a été bouleversé ; on ne le réalise qu’à présent. Les tours sont tombées, les Américains sont partis en guerre. Et les pôles mondiaux stratégiques ont changé. Je comprends alors que pour écrire sur l’Amérique, il faut écrire comme les Américains.

Et que ce sera un exercice de style amusant.”

Soprattutto per i lettori.

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *